Le musée McCord compte sur les smartphones pour faire revivre l’histoire de Montréal. Visite guidée.

150 fenêtres sur le passé

C’est en découvrant l’application Streetmuseum de Londres que Stéphanie Poisson, chargée de projet au Musée McCord a eu l’idée de transposer le modèle outre-Atlantique. « En 2011, Londres a lancé Streetmuseum, qui montre des images des rues telles qu’elles étaient du 17ème au 20ème siècle, ». Le Musée McCord fait alors appel à la société anglaise éditrice de Streetmuseum, Brothers and Sisters, pour développer Musée Urbain MTL, réplique québécoise de sa grande sœur londonienne. « Nous avons enrichi l’application en la proposant en deux langues (français et anglais) et en ajoutant aux photos extérieures des photos de bâtiments prises à l’intérieur ».  Cette application vient ainsi compléter et prolonger l’exposition permanente « Montréal – Points de vue » du Musée McCord.

Pastille2

L’application, téléchargeable gratuitement sur iPhone, permet à l’utilisateur de replonger dans l’histoire de la ville de Montréal avec 150 points de vue, qui sont autant de machine à remonter dans le temps. « Nous avons défini cinq circuits qui permettent de se promener dans la ville en faisant ressusciter le passé sur son écran ». De la rue de Sherbrooke au campus de la prestigieuse Université McGill, les utilisateurs voient se superposer au réel les photos de l’ancien Montréal sur leurs écrans. « Nous avons utilisé notre collection de plus d’un million de photographies pour enrichir l’application. La principale difficulté était qu’il nous fallait des photos prises de plein pied, avec des éléments de repères actuels permettant de les resituer facilement aujourd’hui ».

Vers une transformation numérique des musées

« Musée Urbain MTL est notre première expérience de réalité augmentée » nous confie Stéphanie. Pour la faire connaître, le musée a installé des pastilles autocollantes à une cinquantaine de points de vue figurant dans l’application. Il a travaillé avec des écoles pour organiser des visites scolaires « augmentées ». Des défis ont été proposés au public, qui est invité à se prendre en photo, afin de recréer l’ambiance des anciens clichés. Résultat ? Plus de 7 000 téléchargements et près de 150 000 pages vues depuis le lancement de l’application.

« Si Musée Urbain MTL a reçu un très bon accueil du public, principalement des Montréalais et des touristes français, nous sommes encore en train de réfléchir à comment l’insérer dans notre stratégie globale de transformation numérique ». En effet, Stéphanie reconnait que l’application n’a pas été développée dans une logique qui faisait en sorte qu’elle puisse être réutilisée facilement par les équipes du musée,  le système ne bénéficiant pas de CMS*. « Comme pour toutes ces nouvelles technologies qui débarquent dans les musées, il est primordial d’intégrer leur expérimentation dans une stratégie globale long-termiste. La route est longue, mais le chemin exaltant ».

*Un Gestionnaire de Contenu (CMS) est un logiciel en mode SaaS qui permet de concevoir et de gérer un site Internet sans qu’il soit nécessaire de connaître un langage informatique, pas même le html.

 

Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook