Le Centre d’Art de Caumont accueillera en octobre 2016 une grande exposition sur Marilyn Monroe. Pour Sophie Hovanessian, directrice de la programmation culturelle de Culturespaces, l’actrice a sa place aux côtés de  Cézanne et de Canaletto.

« Nous voulons faire connaître la vraie Marilyn »

« Marilyn n’est pas la blonde idiote que l’on voudrait nous faire croire » commence Sophie Hovanessian. Un père qui disparait à sa naissance, une mère dépressive, des abus sexuels dans sa jeunesse: on ne peut pas dire que son enfance ait été celle de la sérénité et du bonheur. Contrairement aux clichés qui lui ont longtemps collé à la peau, Marilyn est une femme forte, qui a dû se battre pour devenir la star mondialement reconnu. Au fil de l’exposition on découvrira donc la personnalité de Marylin Monroe : son travail assidu en cours de théâtre de l’actor’s Studio avec Lee Strasberg , ses névroses qui la poussent à entamer une psychanalyse avec notamment la fille de Sigmund Freud, Anna Freud, ses amants célèbres Yves Montand, Frank Sinatra , J.F Kennedy, son amitié pour Ella Fitzgerald qu’elle défend dans l’Amérique encore ségrégationniste des années 60, sa transgression des règles et son refus du conformisme qui la rapproche de Truman Capote.

LC0073_10

« Cette exposition sera un hymne à sa photogénie »

L’angle choisi pour cette exposition est celui de la photographie. Tout commence par des poses timides, presque enfantines, sous l’objectif de son ami et amant Andre de Dienes, en 1949. La jeune fille sensible et ambitieuse devient une star mondiale, attirant les plus grands photographes de son temps. D’Eva Arnold sur le tournage des Désaxés à Warhol et son célébrissime diptyque, Marilyn se dévoilera sous l’œil émerveillé des chasseurs d’images. Jusqu’à la « dernière séance » de juin 1962, où Bert Stern immortalise la star, plus irrévérencieuse que jamais, deux mois avant sa disparition. « Plus qu’une actrice de cinéma, Marilyn est une image. Une image rendue éternelle par le huitième art. Cette exposition sera un hymne à sa photogénie. »

LC0073_58

« Médiatiser les personnalités du 20ème siècle »

La démarche du Centre d’Art de Caumont avec l’exposition Marilyn s’inscrit dans une volonté d’ouvrir Caumont à tous les arts, peintures, photographies. Marylin est à la fois une grande actrice et a fait l’objet d’un véritable culte photographique. A côté de Marylin, d’autres grands artistes du XXème siècle pourront trouver leur place à Caumont.

 L’idée est de faire (re)découvrir des icônes populaires sous un prisme artistique comme la photographie ou le cinéma. Par ailleurs, Sophie insiste sur la scénographie dynamique de ces expositions qui feront la part belle à l’immersif et au multimodal. « Les gens ont besoin de diversification. Avec ce type d’expositions, nous voulons leur offrir une approche plus contemporaine des musées » conclut-elle.

Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on Facebook